Pour sa deuxième manche de sa saison en Championnat d’Europe des Rallyes FIA-ERC 3, Florian Bernardi avait sélectionné le Rally Poland, première course sur terre du pilote Vauclusien. Avant le départ et compte tenu du manque d’expérience sur cette surface, l’objectif était clair ; Emmagasiner de l’expérience et rallier l’arrivée. C’est chose faite avec en prime une belle progression tout au long du week-end et quelques points marqués.

Dès le vendredi matin lors des essais libres, les concurrents expérimentés donnent le rythme et servent de chrono de référence pour Florian. Le pilote vauclusien signe un chrono à 1,5 au kilomètres du meilleur temps ERC-3 lors de son run de qualification.

Le lendemain matin, un sol dur clairsemé de gravettes attendait le duo, pas en confiance dans les premières spéciales, Florian part prudemment et évite tous les pièges. Après un passage à l’assistance de Mikołajki, le rythme et la confiance augmentent « Nous savons que nous allons devoir essayer beaucoup de configuration techniques ce week-end, que ce soit le set up de la voiture, les cartographies moteur ou encore l’anti-patinage en plus que de progresser sur notre pilotage […] Nous en avons profité pour monter les pneus de dernière génération Michelin LTX Force T, les sensations dans la voiture se sont améliorées avec ces changements et nous réduisons l’écart au kilomètre par rapport à nos concurrents pour terminer en fin de journée à 1,2 secondes au kilomètre. »

Le lendemain sur un sol beaucoup plus sablonneux avec des ornières, Florian et Victor subissent une crevaison dès la première spéciale de la journée. « Nous avons crevé à 5 kilomètres de l’arrivée de la première spéciale, pour éviter la double crevaison, nous avons préféré assurer lors des spéciales suivantes ». Cette maturité acquise avec des années d’expérience a également contribué dans l’approche de la dernière boucle pour passer au travers des nombreux pièges et remonter jusqu’à la 9ème place finale « Cette 9ème place nous permet de marquer deux points au championnat cela nous conforte à notre 7ème place sur 27, il faut penser que ce week-end, nous découvrions quasiment une discipline à un niveau européen […] en tant que compétiteur, je ne peux pas me satisfaire d’une neuvième place, mais cela me motive encore plus pour poursuivre mon apprentissage de cette surface »

Florian Bernardi, Victor Bellotto et la Renault Clio vous donnent rendez-vous au Rally di Roma Capitale sur asphalte fin Juillet « Comme notre victoire sur l’asphalte des Canaries, nos ambitions seront de faire aussi bien sur les deux prochains rallyes asphalte, le Rally di Roma fin Juillet et le Barum Rally mi Aout. »