L’unique représentant Renault dans un championnat FIA cette saison termine 5ème au classement final du FIA ERC-3 pour sa première saison internationale avec deux podiums dont une victoire tout en ayant été un des principaux animateurs sur la plupart des courses.

La saison 2019 de Florian Bernardi a commencé en Mai en Espagne sur l’archipel des Canaries pour le Rally Islas Canarias où il décroche la victoire face aux trois constructeurs engagés en FIA ERC-3. Le pilote de Sarrians prend la tête dès la deuxième spéciale pour ne plus la quitter « Nous nous sommes imposés pour la deuxième fois en deux participations au terme d’une bataille exaltante en signant 6 meilleurs temps […] C’est toujours particulier de courir sur cette île et ça le restera toujours un peu pour moi, car c’était ici que j’ai gagné ma première course internationale ! On ne pouvait pas rêver meilleur début de saison. ».

Florian BERNARDI (FRA) – Victor BELLOTTO (FRA), RENAULT CLIO R3T during the 2019 Rally Islas Canarias (ES) from Mai 1 to 4 – Photo Erik Agostinelli / Sixième Degré

Quelques semaines plus tard, la grande nouveauté de cette saison arrivait avec la seconde manche : la découverte de la terre. Après deux journées d’essais, le pilote vauclusien prenait la direction de Mikołajki en Pologne pour un des rallyes sur terre considéré par ses pairs comme un des plus dur au monde « Le Rally Poland était une expérience incroyable, découvrir la terre sur un parcours aussi sélectif que rapide (97 km/h de moyenne ndlr) était très formateur, nous n’avons pas fait d’erreur et nous avons rallié l’arrivée à la 9ème place en augmentant sans cesse notre rythme ». Ce top 10 est synonyme de quelques points au championnat  FIA ERC-3 pour la première course sur terre de Florian Bernardi.

Florian BERNARDI (FRA) – Victor BELLOTTO (FRA), RENAULT CLIO R3T during the 2019 Rally Poland (PL) from June 27 to 30 – Photo Erik Agostinelli / Sixième Degré

L’été marquait le retour sur l’asphalte avec le Rally di Roma Capitale en Juillet et le Barum Czech Rally Zlin en Aout « En Italie, nous avons subi une crevaison dès la première spéciale nous repoussant à la 11ème place à plus de 2 minutes. Avec Victor nous n’avons pas baissé les bras et terminons 3ème à seulement 30 secondes en signant notamment 10 meilleurs temps en 11 spéciales le deuxième jour […] Malheureusement en Tchéquie, nous n’avons pas su garder ce niveau de performance sur ces routes très spécifiques où la confiance était primordiale. Entre le manque de roulage et des faits de course qui ne penchaient pas en notre faveur, nous terminons quand même 6ème en signant deux meilleurs temps sur ce rallye mythique. ».

Florian BERNARDI (FRA) – Victor BELLOTTO (FRA), RENAULT CLIO R3T during the 2019 Rally di Roma Capitale (IT) from July 16 to 21 – Photo Erik Agostinelli / Sixième Degré

Comptant pour le Championnat du Moyen Orient en plus du Championnat d’Europe, la cinquième manche à Chypre était un défi logistique à part entière. « Une fois arrivé sur l’ile, il fallait relever le défi mécanique et physique en participant à un rallye extrêmement cassant pour la mécanique et les hommes. Avec des spéciales très étroites, très sinueuses à faible vitesse, le rythme était difficile à trouver pour seulement mon deuxième rallye terre. Nous terminons 4ème en améliorant notre rythme par rapport à l’élite européenne des pilotes 2 roues motrices ».

28 BERNARDI Florian (FRA), BELLOTTO Victor (FRA), Renault Clio R3T, action during the 2019 European Rally Championship ERC Cyprus Rally, from september 27 to 29 at Larnaca, Cyprus – Photo Gregory Lenormand / DPPI

Initialement prévu dans le programme de six courses, le Hungary Rally n’a finalement pas fait partie du calendrier. « La balance financière et l’intérêt sportif nous ont contraints à arrêter notre aventure en FIA ERC […] même si la place de vice champion est encore mathématiquement possible, notre cinquième place au championnat était actée avant la course […] Nous avons fait partie des principaux animateurs de ce championnat en signant des meilleurs temps sur chacune des manches asphaltes tout en découvrant la terre. Même si en tant que compétiteur, seule la victoire compte, le bilan reste positif pour une première expérience internationale en seulement 5 des 6 courses possibles. ».

Florian Bernardi, Victor Bellotto et la Renault Clio terminent donc à une cinquième place finale pour leur première participation à un championnat international.

« Cette formidable aventure a été rendue possible grâce aux importants soutiens humains, matériels et financiers, à commencer par mon Club des Partenaires, mes partenaires techniques Renault Sport, Michelin et ETS Racing Fuel. Merci également à l’équipe FA Compétition et Rtec France pour l’exploitation de la voiture sans oublier notre duo de chauffeurs Philippe et Daniel. Victor Bellotto a orchestré la logistique et le copilotage, Erik Agostinelli la communication et Jean Michel Veret l’aspect comptable […] Je tenais à remercier également toutes les personnes qui ont participé de prés ou de loin à cette aventure. ».

Pressenti en tant que pilote Renault Sport à l’occasion du lancement de la nouvelle Renault Clio 5 Rally, un problème règlementaire vient empêcher de terminer la saison 2019 du pilote vauclusien sur les rives de la Mer Méditerranée « Après avoir pris part au développement de cette nouvelle Clio 5 Rally cette année, nous aurions dû être ouvreur au Rallye du Var pour présenter ce nouveau produit au grand public, ce ne sera malheureusement pas le cas à cause d’un problème règlementaire. ».

Renault Clio 5 Rally – Photo Thomas Fenetre / DPPI

Pour clôturer sa saison, l’équipe a convié le Club des Partenaires et le Club des Supporters à une soirée exclusive le Vendredi 15 Novembre, l’occasion de faire vivre au 80 invités l’intérieur cette aventure FIA ERC, d’échanger sur le ressenti de l’équipe, de partager des anecdotes insolites et de vivre un moment convivial en face à face autour de cette passion commune.

 

Toute l’équipe vous donnent maintenant rendez-vous en 2020 pour de nouvelles aventures.